vendredi 12 mai 2017

Je porte le col romain !

(c) JF Patrzynski
Je porte le col romain – je préfère dire à l’anglaise « clergy collar » -  alors que ce n’est vraiment pas dans mes habitudes. J’ai acheté deux chemises pour cette assemblée. Mes collègues réformés vont probablement se demander pourquoi, certains auront peut-être le jugement facile, se disant que je trahis mes racines confessionnelles… Mais il y a des raisons pour cela.

Lorsque vous vous retrouvez au milieu de 800 personnes, que vous ne connaissez pas, et qu’il faut travailler avec eux, partager en petits groupes, les écouter et essayer de les comprendre, il est utile d’avoir des éléments visuels pour comprendre rapidement de quel contexte ils viennent. Pour cela, nous avons plusieurs « outils » : il est demandé à chacun de porter son « badge » autour du cou, une grande étiquette avec notre nom, notre Eglise d’origine et notre statut (délégué, conseiller, staff, etc. qui détermine aussi notre droit de vote et de parole). D’autres indices aident à situer la personne : l’âge, si c’est un homme ou une femme, la tenue, dont la présence ou non d’un col clergy. Car oui, on ne voit pas exactement l’Église de la même façon si on en est membre engagé ou pasteur… Le but n’est pas de donner plus d’autorité à la parole des pasteurs, mais de mieux comprendre le point de vue de celui qui parle. Cela permet, dans les discussions en groupe, de vérifier d’un coup d’œil que la parole des laïcs a été entendue aussi, que les pasteurs n’ont pas été les seuls à parler.

Venez à cette assemblée, et vous verrez le nombre de pasteur(e)s, évêques, archevêques portant chemise et col « clergy ». Cela est vraiment apprécié, surtout quand vous intervenez dans les temps de culte - même pour une simple lecture. Sans compter toutes les femmes venant d'Eglises qui soit n'ordonnent pas de femmes, soit ne reconnaissent pas la parole des femmes à sa juste valeur, pour qui une femme, de moins de 40 ans, portant un col romain est un signe d'espérance !

Ce qui paraît bizarre, voire passe pour du cléricalisme en France, est tout à fait normal ailleurs. Certains de nos collègues de l’Église unie du Christ aux USA portent le col clergy en certaines occasions sans que personne n’y trouve à redire. La plupart des prêtres anglicans, des pasteurs luthériens, des autres pays portent souvent le col clergy, parce que cela est pertinent dans leur contexte. Cela aide les personnes en recherche, les personnes qui ont besoin de faire appel à un accompagnement spirituel, à savoir à qui elles peuvent s’adresser.
L’anticléricalisme traditionnel de la société française – sans compter le sécularisme agressif qui se développe depuis quelques décennies – fait que je n’adopterais pas cette tenue en France. Sans compter que pour la partie réformée de notre Église, cela ne fait pas sens. Mais ici, cela fait sens, cela fait partie des « codes », cela aide à se situer et à être attentif à entendre tous les points de vue. Oui, le port du col clergy par les pasteurs et la valorisation du sacerdoce universel sont compatibles !
 
Claire Sixt Gateuille


Aucun commentaire:

Publier un commentaire